Les territoires > les actions

AMélioration des écoulements dans Aizelles

Plantation de haie en amont d'Aizelles
Plantation de haie en amont d'Aizelles

La commune d’Aizelles, dans l’Aisne, a fait l’objet trois arrêtés de catastrophe naturelle depuis l’année 2000, suite à de brutales inondations et coulées de boue (11 mai 2000, 23 et 26 juillet 2001). Cette situation a amené les acteurs locaux et institutionnels à établir et approuver un plan de prévention des risques inondations (PPRi) le 12 février 2008.

Le ru de Fayau traverse la commune d'Aizelles. Affluent de la rivière Miette (confluant elle-même avec l’Aisne), le ru de Fayau a été particulièrement impacté par différents programmes de travaux de chenalisation par le passé : déplacement, rectification, recalibrage, curage (notamment au cours des années 1925, 1954 et 1972, selon les archives de la DDT de l’Aisne).

Face aux différentes problématiques, le bassin versant du ru de Fayau a été désigné site pilote par l’Entente Oise-Aisne pour un plan d’actions qui combine des aménagements d’hydraulique douce, deux ouvrages de rétention et de la renaturation de cours d’eau (haies, élargissement, et renaturation du cours d’eau en zone urbaine).

Dès 2015, des aménagements d’hydraulique douce ont été réalisés : 250 mètres de haies ont été plantées à Aizelles, en amont du village, pour limiter les coulées de boue. Les études du principal ouvrage d’écrêtement des crues à l’amont ont montré que le sous-sol sur le site pressenti n’est pas favorable à sa stabilité, en raison d’une présence importante de tourbe.

L’enquête publique relative aux travaux dans la partie urbaine d’Aizelles s’est conclue par un arrêté de déclaration d’intérêt général (DIG) et d’autorisation au titre de la loi sur l’Eau en août 2017. Les entreprises ont été consultées pour les travaux d’aménagement du ru dans la traversée de la commune, visant à limiter le débordement. Le montant de l’unique offre reçue s’est avéré bien supérieur à l’estimation et l’offre a été déclarée inacceptable. Devant l’incapacité du maître d’œuvre à fournir un nouveau cahier des charges en adéquation avec l’estimation du coût des travaux, le marché a été résilié.

 

 

Le ru de Fayau, dans Aizelles
Le ru de Fayau, dans Aizelles

Suite à cela, l’Entente Oise Aisne a mandaté le cabinet Ingetec pour une mission d’assistance à maitrise d’ouvrage partielle, afin d’établir un programme de travaux et de définir l’enveloppe financière nécessaire à sa réalisation. Ces travaux visent à élargir le ru de Fayau pour réduire les débordements dans la traversée urbaine d’Aizelles. La réunion de restitution de cette étude aux élus a eu lieu en novembre 2019.

Actuellement, le ru est contraint entre deux murs rapprochés en site urbain. Une étude géotechnique a été menée par l’entreprise Geotec, afin de déterminer le dimensionnement du futur mur de soutènement de la rivière qu’il est envisagé de déporter pour augmenter le débit. Avec les travaux, la largeur du cours d’eau sera doublée, et un lit d’étiage sera créé afin de rendre au ru une capacité de transit plus importante. Ainsi, lors de période de basses eaux, le cours d’eau pourra continuer à s’écouler en évitant les dépôts sédimentaires. L’étude a fait apparaitre un point important concernant le mur du soutènement. En raison de la nature du sol et du passage fréquent d’engins agricoles, la structure du mur devra être particulièrement renforcée, nécessitant la démolition de la voirie à proximité du ru. Cet aspect est sensible pour la commune, au regard des activités agricoles et du camping qui se situe au bout de cette voirie. Enfin, un premier diagnostic de localisation des différents réseaux a été mené (électricité, assainissement, eau potable), permettant d’anticiper un futur dévoiement des réseaux. L’Entente Oise-Aisne doit désormais lancer un marché pour retenir un maître d’œuvre.

 

Un référé préventif sera réalisé pour les habitations de la commune qui se trouvent riveraines du cours d’eau : un expert sera mandaté par le juge des référés pour observer la situation du bâti avant et après travaux et garantir ainsi aux riverains la prise en charge d’éventuels préjudices par le maître d’ouvrage. Cette démarche, qui a également été menée lors de travaux de dérasement des seuils à Hirson (02), participe donc à sécuriser les riverains.

Ces travaux sont portés par l’Entente Oise-Aisne au titre de la prévention des inondations. Sur le territoire d’Aizelles, la Communauté de communes du Chemin des Dames est en effet adhérente à l’Entente et lui a transféré la compétence. Un programme de gestion du ruissellement est également en cours de définition, ainsi que la structuration de la gouvernance locale pour réaliser les travaux. L’ensemble du programme, qui intègre de façon complémentaire la lutte contre le débordement du ru et la gestion du ruissellement, devrait permettre de mieux protéger la commune d’Aizelles.

Un bureau d’études sera sollicité en 2019 pour reprendre le projet. La procédure se poursuit pour l’acquisition amiable du terrain qui accueillera une zone tampon des eaux de ruissellement à Saint-Thomas.

En aval du village, une renaturation avec reméandrage du cours d’eau a été étudiée. Plusieurs propriétaires et exploitants concernés par l’aménagement dans cette zone agricole ont émis des réserves en raison de la perte de surface engendrée par ces travaux. La concertation n’a pas permis d’aboutir à un consensus à ce stade.

Les études ont été financées par la Région Hauts-de-France et l’Agence de l’eau. Suite à la modification du programme de travaux, ces derniers seront potentiellement co-financés par la Région Hauts-de-France, le FEDER régional et la commune.

 

Retrouvez l'ensemble de la documentation relative à ce projet dans le fonds documentaire.