Les territoires > les actions

Maîtrise des ruissellements à Bitry

Suite aux orages violents qu’ont connu les communes de Bitry et Saint-Pierre-lès-Bitry en 2016 et 2017, une démarche a été initiée avec les maires des deux communes pour limiter les coulées de boues en provenance des deux talwegs principaux en amont de la commune. Après avoir participé à une première réunion en juin 2016, l’Entente Oise Aisne a réalisé un diagnostic et a proposé plusieurs solutions.

Concernant le talweg sud, terminant dans le centre-bourg de Bitry, les négociations avec le propriétaire exploitant ont pu rapidement aboutir à la signature d’une convention. La Déclaration d’intérêt général a été sollicitée le 6 juillet 2017, pour la réalisation d’une haie sur billon en amont des zones forestières de forte pente. L’objectif est de ralentir et filtrer les écoulements afin de limiter les coulées de boue dans le village et l’apport de particules fines au cours d’eau. L’enquête publique s’est déroulée du 31 octobre au 1 décembre 2017 et s’est conclue par un avis favorable du commissaire enquêteur. L’arrêté d’autorisation a été obtenu le 28 février 2018, après le passage du projet en Conseil départemental de l’environnement, des risques sanitaires et technologiques (CODERST). 

 

Aménagement d'une haie sur billon à Bitry
Aménagement d'une haie sur billon à Bitry

La première phase des travaux, à Bitry, s’est achevée en début d’année 2019. L’aménagement de la haie sur billon a été finalisé en mars 2019.

Plusieurs réunions ont eu lieu concernant la seconde phase des travaux, prévue sur un talweg situé à l’interface entre Bitry et Saint-Pierre-les-Bitry. Une rencontre avec les élus a eu lieu le 11 février, puis une visite de terrain avec les élus et agriculteurs pour une première proposition d’aménagement, le 14 mars. Deux à trois axes d’écoulement ont été identifiés et donneront lieu à un programme. Des relevés de terrain ont été réalisés par les services de l’Entente pour la modélisation en vue des futurs ouvrages (dimensionnement et localisation des aménagements).

Une rencontre a eu lieu avec les agriculteurs pour présenter le programme avec des mesures complémentaires demandées et le projet de conventionnement. Le processus de conventionnement entre exploitants, propriétaires et l'Entente suit son cours. Il concerne notamment l’entretien des ouvrages et l’indemnisation liée à l’occupation du sol (perte de récolte). Les conventions seront ensuite annexées à la DIG, puis transmises pour instruction par les services de l'Etat au premier semestre 2020. Les travaux devraient commencer dans le second trimestre 2020.

Cette opération reçoit l’aide de l'Agence de l'eau Seine Normandie.

 

Retrouvez l'ensemble de la documentation relative à cette opération dans le fonds documentaire.